Colombie : un an après, la paix piétine

Colombie : un an après, la paix piétine

Un an après la signature d’un accord de paix le 24 novembre 2016 entre le gouvernement colombien de Juan Manuel Santos et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), sa mise en place piétine. Cette analyse propose de revenir sur les principaux enjeux de la mise en œuvre de l’accord en Colombie. Elle s’arrêtera dans un premier temps sur les difficultés d’adaptation de celui-ci au sein du droit colombien, puis mettra en lumière les obstacles concrets pointés du doigt par les organisations paysannes et les associations de défense des victimes du conflit. Les enjeux politiques, sécuritaires et fonciers sont centraux pour comprendre le contexte actuel.

SUR LA ROUTE DES BALKANS : les effets néfastes des politiques anti-migratoires européennes

SUR LA ROUTE DES BALKANS : les effets néfastes des politiques anti-migratoires européennes

Durant l’hiver 2017, afin d’observer les réalités de la “crise migratoire”, Adrian Foucher et moi, avons voyagé le long de la dénommée “route Balkanique”.
Dès notre arrivée à Belgrade, en train, nous avons réalisé l’important carrefour migratoire que représentait cette ville. Situé juste à côté de la principale gare ferroviaire, un site composé d’entrepôts désaffectés, surnommés les barracks, offre un abri et une maison à une population estimée entre 800 et 1000 individus.

SUR LA ROUTE DES BALKANS : LES EFFETS NÉFASTES DES POLITIQUES ANTI-MIGRATOIRES EUROPÉENNES

SUR LA ROUTE DES BALKANS : LES EFFETS NÉFASTES DES POLITIQUES ANTI-MIGRATOIRES EUROPÉENNES

En 2015, plus de 800 000 personnes, majoritairement originaires de Syrie, ont traversé la mer Égée sur des embarcations de fortune depuis les côtes turques pour rejoindre les îles grecques puis l’Europe de l’ouest par le biais de la route balkanique.
Face à l’importance de ces arrivées, deux types de politiques publiques sont mises en place : la fermeture unilatérale des frontières et un accord avec la Turquie.
À partir du camp informel de Belgrade, cette analyse met en exergue les effets néfastes de ces politiques à savoir la marginalisation d’une partie des migrants et le développement des pratiques de contournement, qui poussent ces derniers à prendre chaque fois plus de risques.

Les enjeux politiques de la bataille de Mossoul

Combattant chiite dans la ville de Mossoul, novembre 2016 – © Patrick Chauvel Dernier épisode de la reconquête de l’Irak, la bataille de Mossoul achève de dessiner un paysage politico-militaire divisé et au bord de nouveaux affrontements. L’absence d’accords...
Page 1 out of 512345